JO de Paris 2024 : mais quand le feuilleton "Surf" va-t-il prendre fin?

12 décembre 2023 à 6h23 par Gwladys L.

séparateur

Après moult rebondissements, le président polynésien a affirmé hier que l'épreuve de surf des JO de Paris 2024 se tiendrait bien à Tahiti. En Gironde, Lacanau reste quand même en veille.

Nous n'en sommes plus à un rebondissement près dans ce dossier. L'épreuve a été remise en cause ces dernières semaines en raison des dégâts infligés au corail lors de tests en vue de la création d'une nouvelle tour des juges. Plusieurs sites, dont Lacanau en Gironde, se sont alors dit prêts à accueillir la compétition au cas où... Mais hier, contre toute attente, le président polynésien a déclaré qu'une "solution" avait finalement été trouvée à Teahupoo, lieu où doit se tenir la compétition. Il a présenté un calendrier de travaux qui doit prendre fin le 13 mai, soit quelques jours seulement avant l'étape du tour mondial de la WSL. Cette dernière fera office de test avant les JO.
En attendant la suite des événements, la ville de Lacanau décide de rester mobilisée en cas d'énième retournement de situation. 

Laurent Peyrondet, maire de Lacanau

"C'est bien dommage qu'on s'apercoive à 9 mois de la compétition qu'il y a ce type de problèmes"

Laurent Peyrondet, maire de Lacanau

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a indiqué la semaine dernière qu'il n'y avait "pas de plan B", notamment pour des questions financières. 

Laurent Peyrondet, maire de Lacanau