Gironde : de nouvelles mesures de restrictions des usages de l'eau pour particuliers, collectivités et agriculteurs

31 août 2023 à 5h35 par Gwladys L.

séparateur

La Préfecture vient de prendre un arrêté pour limiter la consommation.

Malgré les dernières précipitations, les débits des cours d’eau du département continuent de diminuer et certains restent en grande difficulté. 
Plusieurs niveaux d'alerte sont déterminés par la Préfecture. Le plus inquiétant place en "crise" les bassins versants de l’Andouille, du Dropt versant non réalimenté, du Lisos, la Laurina-Jalle de Ludon, la Virvée-Moron, la Saye, la Dronne aval, la Barbanne-Lavié-Palais, du Fongaband-Langranne, la Lidoire, la Gamage-Escouach et la Gravouze-Durèze-Soulège. Dans ses secteurs, il est interdit d'arroser les potagers y compris les serres non agricoles de 8h à 20h. Il ne faut pas non plus arroser les pelouses, jardins, espaces verts, terrains de sport ou remplir les piscines publiques et privées. Le lavage des véhicules et le nettoyage extérieur sont totalement prohibés. Concernant les agriculteurs, ils n'ont pas le droit de prélever pour l'irrigation.

Ensuite, l'arrêté place en "alerte renforcée" les bassins versants du Chenal du Gua-Deyre-Talais, de la Jalle de Castelnau, de la Livenne, de la Laurence, de la Pimpine, de l’Engranne-Canaudonne, du Gaillardon-Euille, de la Vignague, de la Bassane Beuve Brion et du Saucats. Les restrictions y sont les mêmes. Les agriculteurs ont cependant l'interdiction d'effectuer des prélèvements agricoles 3,5 jours par semaine, soit le mercredi, jeudi matin, le samedi et le dimanche. Sinon, ils doivent réduire de moitié  en volume ou en temps de 8h à 20h.

Enfin,  le bassin versant de l’Isle aval est placé en "alerte". Il ne faut pas arroser les potagers y compris les serres non agricoles de 13h à 20h, ni les pelouses, jardins, espaces verts et terrains de sport de 8h à 20h, ni remplir les piscines publiques et privées ou laver les voitures. Les agriculteurs ont l'interdiction de prélever de l'eau deux jours par semaine, soit le jeudi et le dimanche. Sinon, ils doivent réduire de 30% en volume ou en temps de 13h à 20h. Tous les autres bassins du département sont en "vigilance" excepté le bassin du Drop Aval réalimenté. 

La Préfecture rajoute cependant qu'"aucune mesure de restriction n’est déclenchée pour les usages issus du réseau d’alimentation en eau potable qui provient de nappes profondes peu sensibles à l’étiage. Toutefois, une vigilance particulière est plus que jamais d’actualité. [...] Il est nécessaire d’assurer une gestion économe de l’eau, en particulier pour des usages qui utilisent de l’eau à partir de forage ou du réseau d’eau potable (arrosage des pelouses par exemple), même dans les secteurs où aucune mesure de restriction n’est prise. Pour être efficaces, ces réflexes citoyens doivent s’inscrire dans la durée".